Adaptation d’une nouvelle de Percy Kemp (*).

In Amnesty international – « Nouvelles pour la liberté ».


(*) Percy Kemp est né en 1952 à Beyrouth, d’un père britannique et d’une mère libanaise. Alors que ses deux langues maternelles sont l’anglais et l’arabe, il a fréquenté, comme beaucoup des jeunes de Beyrouth, une école française. Le partage entre trois langues et trois cultures aura d’ailleurs une large influence sur ses romans. Percy Kemp a étudié l’histoire à Oxford, à la School of Oriental and African Studies, puis à la Sorbonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.