Théâtre d’expression kabyle : « Akkin i tsusmi » à Lyon.

Résumé de la pièce « Akkin i tsusmi » [Au-delà du silence].
Un couple kabyle – vivant à Paris – attend depuis un moment l’arrivée de leurs bons amis qui devaient venir pour le dîner, mais ils n’arriveront jamais…

Inquiétant. S’agit-il d’un malheur, d’une séparation, d’un cambriolage ?

A chercher les raisons de cette absence, l’homme et la femme se disputent au sujet du couple de leurs amis. Naturellement, la femme prend la défense de son amie Nadia et l’homme de son collègue Kamel.
A confronter leurs visions radicalement opposées, ils enchaînent les quiproquos absurdes et les révélations intimes, remettant en cause, sans s’en rendre compte, les fondements de leur propre couple.

**** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** ****

https://www.helloasso.com/associations/la-troupe-theatrale-tinifsan/evenements/piece-de-theatre-en-kabyle-akkin-i-tsusmi

**** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** **** ****

Théâtre en kabyle : « Akkin i tsusmi ».

Résumé de la pièce « Akkin i tsusmi » [Au-delà du silence].
Un couple kabyle – vivant à Paris – attend depuis un moment l’arrivée de leurs bons amis qui devaient venir pour le dîner, mais ils n’arriveront jamais…

Inquiétant. S’agit-il d’un malheur, d’une séparation, d’un cambriolage ?

A chercher les raisons de cette absence, l’homme et la femme se disputent au sujet du couple de leurs amis. Naturellement, la femme prend la défense de son amie Nadia et l’homme de son collègue Kamel.
A confronter leurs visions radicalement opposées, ils enchaînent les quiproquos absurdes et les révélations intimes, remettant en cause, sans s’en rendre compte, les fondements de leur propre couple.

**** **** **** **** **** **** ****
Pour le billetterie
https://www.helloasso.com/associations/la-troupe-theatrale-tinifsan/evenements/piece-de-theatre-en-kabyle-akkin-i-tsusmi-consommation/2
**** **** **** **** **** **** ****

Théâtre en kabyle : « Akkin i tsusmi ».

Agzul n tceqquft n umezgun « Akkin i tsusmi ».

Argaz d tmeṭṭut-is di Lparis, llan ttganin imeddukal-nsen, ad d-asen ad ččen imensi.
Dacu kan, ugin ad d-awḍen.
D lewhayem. D acu i yellan ? D acu i yeḍran ? Illa kra i ten-yuɣen? nnuɣen ? Neɣ ahat ukren-ten ?
Gar uḥebbar d usteqsi, argaz d tmeṭṭut-is bdan amennuɣ ɣef temsalt n yinebgawen-nsen.
Tameṭṭut tefka lḥeq i temdakkult-ines Nadia. Argaz i umdakkel-is Kamal. Netta, s zzhir d ccwal, tamuḥqranit d usmecṭiṭuḥ, yebɣa ad yesεu lḥeq zdat tmeṭṭut-is yessusmen, yefkan aberdi i ddel.
Iḍ ɣezzif, lesrar bedden ɣef yimi. Seg wawal ɣer wayeḍ, ad snesren lehdur seg yifri n tsusmi akken ad feḍḥen ayen yeffer ubernus n ddel, lḥerma deg yewwet yiɣisi, leḥmala igersen deg wul, taqbaylit yeknan s taẓeyt n leεwayed d ufus yersen ɣef lmektub n tmeṭṭut.
I tmeṭṭut, d tasusmi d uḥezzeb neɣ … ?
* * * * * * * * * * * *
Pour la billetterie :
https://www.helloasso.com/associations/la-troupe-theatrale-tinifsan/evenements/piece-de-theatre-en-kabyle-akkin-i-tsusmi-consommation
* * * * * * * * * * * Voir moins

Si le printemps revenait

Se retrouver préparateur de commandes, chauffeur de taxi ou livreur de pizza, au Québec, après un parcours universitaire couronné de succès et d’une carrière professionnelle confortable, peut amener tout individu à se poser des questions sur « La Condition Humaine ». La politique d’immigration tenait pourtant un discours plus que prometteur et miroitait la possibilité du rêve outre-Atlantique.
De l’évanouissement de ce rêve avait jailli le désir de mener une enquête sociologique sur « l’immigration choisie » qui moisit avec le temps et le rejet. En effet, la précarité de l’horizon qui s’offrait à moi avait suscité plein d’interrogations sur la sincérité du discours politique afférent au sujet précédemment cité (l’immigration choisie).
Tant de thèmes gravitent tout le long de la pièce « Si le printemps revenait »: les questions de langue, l’identité, la religion, la laïcité, l’aliénation, la minorité linguistique, les rapports de soi à soi, de soi à l’autre, les relations aux ancêtres, au français, etc.
Pour voir et apprendre plus, il suffit d’assister à ma pièce de théâtre « Si le printemps revenait » que la troupe théâtrale Tinifsan prépare.

A ne pas oublier le 22 mars 2014. Le jour de la représentation. L’unique, d’ailleurs!

Les tickets sont en vente sur le site de Le Gésu.
Au café Tikejda à Montréal.

Troupe Théâtrale Tinifsan

« Nous » avons créé la troupe théâtrale Tinifsan (l’Épanouie, en français) pour redonner à la beauté ses pouvoirs…. La légende raconte que, au 7ème siècle, la Reine Dihya avait une armée de femmes; des amazones. Parmi elles, les auteurs citaient souvent Agus, Amagus, Nara, Maya et Tinifsan. Sa légende m’a permis de voir en cette femme, je veux dire Tinifsan, l’expansion de la beauté, la rebelle et l’éternelle Femme que, comme dirait Kateb Yacine, on viole et qui reste toujours « Immaculée ».